0

Cuisine de Birmanie

 

© Gulliver Travels

 

La cuisine birmane classique est un surprenant mélange d’influences birmane, môn, indienne et chinoise. Le riz (htamin), ingrédient culinaire de base, se sert accompagné de divers plats au curry (hin). Les currys birmans sont les plus doux d’Asie : aucun piment n’entre dans leur préparation, mais seulement un masala de curcuma, gingembre, oignons, ail et sel, avec beaucoup d’huile d’arachide et de pâte de crevettes. Le plat est relevé avec du balachaung, condiment à base de piments, tamarin et crevettes séchées, ou avec le très piquant ngapi kyaw, pâte de crevettes frites avec du piment, de l’ail et de l’oignon.

 

Quelques délices

les thok, salades légères et épicées à base de légumes ou de fruits crus mélangés à divers ingrédients et épices ; le dal (soupe de lentilles originaire d’Inde) rehaussé de navets, pommes de terre et okra bouillis ; le oh-no khauk-swe, nouilles mélangées à du poulet dans une sauce épicée à base de lait de coco… Parmi les plats de nouilles, le plus courant est le mohinga, nouilles de riz servies avec une soupe de poisson, jaune et épaisse.

Le repas se termine souvent par du lephet thok, genre de salade de feuilles de thé vert humidifiées et pressées, mélangées à des graines de sésame, des petits pois et de l’ail frits, des crevettes séchées, des cacahuètes, de la noix de coco et du gingembre grillé. L’aspect gélatineux du paquet de feuilles est quelque peu repoussant, mais le plat est tout à fait goûteux.

 

Pour vous désaltérer

Vous pouvez essayer le jus de canne à sucre, la Mandalay Beer ou encore le hta yei ou « jus de toddy », boisson alcoolisée que les paysans extraient du sommet du palmier toddy, à la consistance laiteuse et sirupeuse et au parfum de noisette.




En collaboration avec


GULLIVER Travels Myanmar
www.gulliver-myanmar.com



Répondre




Associez votre image à vos commentaires à l’aide de Gravatar.