2

Cuisine d’Indonésie

© Yves Picq - Wikimedia

 

Au cours des siècles, la cuisine indonésienne fut influencée par ses différents conquérants : Chinois, Indiens, Portugais, Hollandais et Anglais. Une cuisine riche et variée qui est très souvent considérée comme l’une des meilleures au monde.

Chaque plat est un équilibre entre le salé, le sucré, l’aigre et le doux. Les douces sauces à base de lait de coco accompagnent à merveille les mets croustillants, le tout relevé par une petite quantité de Sambal très fort, un condiment à base de piment.

La cuisine indonésienne se découpe par région : cuisine balinaise, javanaise, … et par zone géographique, le Nord, le Sud, etc.

 

Un repas indonésien

Le riz, comme partout en Asie, est la base de tout repas indonésien. Il est cuit à la vapeur ou par absorption d’eau, afin de conserver son parfum et ses nutriments. Il est généralement accompagné d’un curry (poisson ou viande), de plusieurs plats de légumes (sautés ou en salades) et de Sambal.

La cuisine indonésienne se déguste traditionnellement de la main droite avec le bout des doigts. Un petit bol additionné de jus de citron, communément appelée rince-doigt, clos le repas indonésien.

 

Cuisiner indonésien

L’avantage de cette cuisine est qu’elle peut être préparée à l’avance. Les curries peuvent être cuisinés 2 jours à l’avance et conservés au réfrigérateur, le goût n’en sera que meilleur. Les soupes, pré-cuites le matin, peuvent être réchauffées au moment de servir.

La préparation des Sambals nécessite la manipulation d’une grande quantité de piment frais et ne se conserve pas indéfiniment. A défaut, les Sambals peuvent être achetés dans les épiceries asiatiques. Une fois ouvert, conserver le Sambal au réfrigérateur et veillez à utiliser une cuillère sèche afin d’éviter qu’il ne moisisse.

 

Mode de cuisson & Ustensiles

La cuisine indonésienne regroupe différents modes de cuisson : bouilli, frit, sauté, rôti, cuit à la vapeur.

Casseroles, couteaux, planches à découper, mortier en pierre et wok sont les principaux ustensiles de la cuisine indonésienne. Le mortier en pierre est utilisé pour préparer les curry d’épices, écraser le gingembre ou broyer l’ail. Son utilisation, irremplaçable, est à préférer au mixeur, les lames de ce dernier ayant un effet d’oxydation sur certaines racines, notamment le gingembre.

 

 

Commentaires (2)

Trackback URL | Flux des commentaires

  1. Duclair dit :

    Merci pour cet articles. Je voudrai savoir quel est le plat indonésien préféré des enfants? ou tout simplement préférer des indonésien!

  2. sarah dit :

    Difficile à dire … je dirais que ça dépend des goûts de chacun.

Répondre




Associez votre image à vos commentaires à l’aide de Gravatar.